paroles

L’IMPRESSION
Regardons sous les masques, les aurores déclinées
Caracoler la peur sous les crânes transis
Dévisageons en coeur le succès dérisoire
Des stars des médias plats, des chemins de labour.
Arrêtons un instant le malheur de nos vies
En cet infâme théâtre pour qu’il renaisse ailleurs
Dans la boue, dans le beurre, au fond d’un autre lit
Comme un cri de douleur, un espace maudit
Comme pour avoir un peu l’impression d’exister
je remets à mes mains l’envie de tout casser
Quand pour vivre aujourd’hui, je m’asperge de fuite
Pour devenir moins lourd, je rétrécis en grand
Que j’ai bu pour demain, que mon lit soit tordu
Que je crache dans mon bain pour faire fuir les tortues
 
Comme pour avoir un peu l’impression d’m’exprimer
Je remets à mes mains l’envie de me branler
 
A tout dire, à tout prendre, s’il faut encore aimer
Qu’importe la capote, la couleur du bonnet,
J’aime pas parler de cul mais j’aime bien rigoler
Si le sida m’emporte, je me ferai curé
 
Comme pour avoir un peu l’impression de s’aimer
Laissons donc à nos corps l’envie de nous tuer
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :